Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, sur la célébration du centenaire de la Victoire du 11 novembre 1918

| Interventions - 23 octobre 2018
  • Bruno Bilde

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, à Florence Parly, ministre des armées, sur la célébration du centenaire de la Victoire du 11 novembre 1918.

M. Bruno Bilde interroge Mme la ministre des armées sur la célébration du centenaire de la Victoire du 11 novembre 1918. De nombreux Français ont été stupéfaits d’apprendre que le président de la République, chef des armées de par l’article 15 de notre Constitution, ne souhaitait pas honorer la France militaire et combattante à l’occasion de cette grande fête patriotique. En effet, Emmanuel Macron n’entend pas célébrer la Victoire de 1918 et se refuse à rendre hommage au courage magnifique des soldats qui ont écrit l’une des plus glorieuses pages de notre roman national. L’armée française se trouve encore humiliée par celui qui n’a de cesse de mépriser ses attributions régaliennes. N’en déplaise aux antimilitaristes bienpensants et aux européistes forcenés, le 11 novembre 1918 sera toujours chevillé au cœur de notre armée. Cette date sacrée qui raisonne dans la mémoire de toutes les générations est teintée du garance des pantalons de la Marne, du bleu horizon des héroïques Poilus de Verdun et du blanc des linceuls de 1,4 million de jeunes français tombés pour la défense et l’indépendance de la Patrie. La repentance d’Etat accompagnée par une politique de détestation nationale assumée ont réécrit l’Histoire de France avec la plume de la honte. La Première Guerre mondiale, terrible mais victorieuse, s’est transformée dans les manuels scolaires en une infâme boucherie où les antagonismes nationaux ont été remplacés par une improbable mais politiquement correcte “guerre civile européenne”. La Victoire de 1918 est la Victoire de l’armée française, une armée nationale, populaire qui rassemblait des hommes de tous les territoires de la République et des forces venues de toutes nos colonies. Ce sont ces hommes exceptionnels qui pendant quatre années d’une guerre effroyable et d’un genre nouveau, ont supporté l’essentiel du conflit mondial en évitant l’effondrement face à l’envahisseur allemand. Rendre hommage à notre armée, c’est saluer la France qui résiste, la France qui ne se soumet pas, la France qui se relève de toutes les épreuves.

Il convient de ne pas répéter les mêmes erreurs que celles commises par le gouvernement de Jacques Chirac qui avait boudé les célébrations du bicentenaire de la bataille d’Austerlitz le 2 décembre 2005 pour mieux fêter avec la flotte britannique l’anniversaire de notre défaite de Trafalgar. Cachez cette gloire qui fait de l’ombre aux tenants d’une France rabougrie et vassalisée par Bruxelles et Berlin.

M. Bruno Bilde demande à Mme la ministre des armées d’intervenir auprès d’Emmanuel Macron pour faire du 11 novembre 2018 une grande fête militaire, nationale et patriotique à la hauteur des sacrifices de nos illustres soldats d’hier et d’aujourd’hui.

Par | 2018-10-23T17:56:40+00:00 23 octobre 2018|Interventions|

À propos de l'auteur :

Bruno Bilde

Voir tous les articles de