Question écrite de Bruno Bilde sur la lutte contre les abandons d’animaux de compagnie

| Interventions - 3 septembre 2018
  • Bruno Bilde

Question écrite de Bruno BILDE, député du Pas-de-Calais, à Stéphane TRAVERT, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, sur la lutte contre les abandons d’animaux de compagnie

M. Bruno Bilde appelle l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur la mise en œuvre d’un grand plan de lutte contre les abandons d’animaux de compagnie à partir de statistiques annuelles précises.

En effet, les cris d’alarme de la Société protectrice des animaux semblent nous indiquer que l’été 2018 a battu le triste et révoltant record du nombre d’abandons d’animaux de compagnie en France. A Mérignac en Gironde, la SPA a accueilli 260 chiens pour 200 places disponibles. A Marseille, 650 animaux ont été secourus soit une augmentation de 15% par rapport à l’année dernière. A Gerzat dans le Puy-de-Dôme, le refuge est aujourd’hui à saturation. Ces quelques exemples, parmi tant d’autres, témoignent de la banalisation des comportements inqualifiables de propriétaires qui traitent leurs animaux comme des meubles encombrants ou des appareils ménagers jetables à la veille des départs en vacances.

Si la SPA estime qu’un animal de compagnie est abandonné toutes les trois minutes en France, nous ne connaissons pas le nombre réel d’animaux laissés dans la nature chaque année dans notre pays. Ils seraient entre 60 000 et 100 000 selon les associations et organismes spécialisés mais aucune structure officielle n’est en mesure de les confirmer à ce jour. L’établissement de statistiques annuelles précises apparaît comme une impérieuse nécessité afin d’évaluer la portée et l’efficacité des mesures déjà appliquées pour endiguer ce fléau et de les adapter le cas échéant.

L’association Stéphane Lamart “Pour la défense des droits des animaux”, reconnue d’utilité publique par le Gouvernement, vous a récemment sollicité pour vous proposer la création d’un questionnaire officiel destiné aux fondations, associations et fourrières afin qu’elles y renseignent les informations suivantes aux préfectures :

– le nombre d’animaux accueillis à la suite d’un abandon

– le nombre d’animaux ayant été adoptés, faute d’avoir retrouvé leur propriétaire

– le nombre d’animaux ayant dû être euthanasiés

– le nombre d’animaux ayant pu être récupérés par leur propriétaire

Ce questionnaire va dans le sens d’une meilleure évaluation de ce phénomène et permettra de constituer un bilan de la situation afin d’envisager une stratégie de lutte sérieuse contre les abandons de masse.

Par | 2018-09-03T16:47:54+00:00 3 septembre 2018|Interventions|

À propos de l'auteur :

Bruno Bilde

Voir tous les articles de