Question écrite de Ludovic Pajot, sur la dégradation des conditions de travail des fonctionnaires de police

| Interventions - 22 mai 2018

M. Ludovic Pajot attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de l’Intérieur, sur les conditions de travail particulièrement éprouvantes des fonctionnaires de police. L’actualité vient rappeler tous les jours la difficulté croissante d’exercer des fonctions dans la police. Les policiers subissent au quotidien des situations de stress, de tension et de fatigue nerveuse psychologiquement éprouvantes. Pour autant, leurs conséquences ne font pas l’objet d’une attention particulière ou personnalisée de la part des pouvoirs publics. Les policiers blessés dans leurs fonctions sont souvent si peu soutenus que certains vivent cet abandon de l’État comme une sorte de seconde maltraitance.

La multiplication des suicides est un autre signe de la situation de mal-être qui peut parfois régner parmi les personnels de police. Elle doit alerter les pouvoirs publics sur la gravité de la situation, d’autant qu’elle atteint au-delà de la sécurité de voie publique aussi des services plus spécifiques comme récemment la protection des hautes personnalités. L’État qui est soumis à des obligations d’employeur pour la santé au travail, ne peut s’en désintéresser et continuer à ignorer ce risque psychologique. Il lui demande donc de bien vouloir lui indiquer les dispositions qu’il entend engager pour évaluer précisément ce phénomène et les mesures qu’il compte prendre pour y remédier.

Par | 2018-06-01T18:54:40+00:00 22 mai 2018|Interventions|

À propos de l'auteur :

Ludovic Pajot
Ludovic Pajot

Voir tous les articles de