Le MENL

Le MENL 2018-07-17T17:02:51+00:00

Heinz-Christian Sträche

AUTRICHE
Suite à l’accession au poste de Chancelier de Sebastian Kurz, dirigeant du ÖVP (droite traditionnelle), Heinz-Christian Sträche, dirigeant du FPÖ, parti membre du MENL, est devenu vice-chancelier le 18 décembre 2017. A l’occasion de la composition du gouvernement d’alliance, trois ministères régaliens ont été confiés à des représentants issus du FPÖ : l’Intérieur, les Transports et les Affaires étrangères. Ces nominations à des postes clefs sont une marque de confiance du pouvoir en place sur la question essentielle de l’immigration dans un pays au cœur des migrations en provenance des Balkans. La récente fermeture de mosquées financées par des fonds étrangers ainsi que l’expulsion d’une soixantaine d’imams turcs en même temps que le rapprochement avec le groupe de Visegrad (Hongrie, Pologne, République Tchèque, Slovaquie) aux tendances souverainistes constituent également des exemples illustrant la progression de nos idées et de notre programme européen.

ITALIE
Réunissant 18% des suffrages en mars dernier, la Lega, parti italien membre du MENL, a inauguré l’arrivée en force des idées patriotes à la direction de la péninsule. Dans un système électoral nécessitant des coalitions, la Lega gouverne désormais l’Italie avec le mouvement eurosceptique cinq étoiles (M5S). Matteo Salvini, leader de la Lega est vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur. Échoient également à des représentants de la Lega les ministères suivants :
– Secrétariat d’Etat à la présidence du Conseil des ministres
– la Fonction publique
– les Affaires régionales et de l’Autonomie
– le Handicap et la Famille
– les politiques agricoles, alimentaires et forestières
L’arrivée de Mateo Salvini au poste du ministre de l’Intérieur a marqué un coup d’arrêt à l’afflux massif de clandestins via la Méditerranée : fermeture des ports italiens aux navires transportant les clandestins, dénonciation des trafic des passeurs et des ONG complices, visite en Libye pour traiter la question des migrations méditerranéennes depuis le continent africain… La rapidité et l’efficacité avec laquelle Matteo Salvini s’est saisi de ce dossier brûlant a vraisemblablement renversé les rapports de force, les sondages créditant désormais la Lega de 31% des voix faisant d’elle le premier parti en Italie.

1. Respect du principe de Démocratie

Le MENL et ses membres basent leur projet politique en conformité avec les principes démocratiques et avec la charte des droits fondamentaux et rejettent de ce fait toute affiliation passée ou présente, toute connexion ou sympathie pour tout projet autoritaire ou totalitaire.

2. Souveraineté

Le MENL est convaincu que la souveraineté des Etats et des peuples, en s’appuyant sur la coopération entre les nations, est une solution. Elle rejette donc toute politique visant à créer un Super-Etat ou tout modèle supranational. L’opposition à tout transfert de souveraineté nationale à des instances supranationales et / ou des institutions européennes est l’un des principes fondamentaux qui unissent les membres du MENL.

3. Identité

Les partis et les Députés européens du MENL fondent leur alliance politique sur la préservation de l’identité des peuples et des nations d’Europe, en conformité avec les caractéristiques spécifiques de chaque peuple. Le droit de contrôler et de réguler l’immigration est donc un principe fondamental partagé par les membres du MENL.

4. Spécificité

Les membres du MENL reconnaissent les droits de chacun à défendre leurs modèles économiques, sociaux, culturels et territoriaux spécifiques et uniques en Europe. Le MENL cherche à préserver la diversité des projets politiques de ses membres.

5. Libertés

Les membres du MENL fondent leur mouvement politique sur la défense des libertés individuelles et mettant l’accent sur l’importance particulière de la protection de la liberté d’expression parmi lesquels la liberté numérique est aujourd’hui de plus en plus menacée.

6. La culture comme base de l’action politique

Le MENL considère que la culture est l’essence même de toute action politique, et que seule une pédagogie culturelle et scientifique peut permettre de développer une conscience politique chez le citoyen.