Valls craint d’être éclipsé par Macron pour remplacer Hollande

Communiqué de presse du Front National L'activisme verbal dont fait preuve Manuel Valls ces derniers jours, entre saillie sur le salafisme et retournement de veste sur le voile à l'université, montre l'état d'agacement du premier ministre, qui cherche non pas à régler des problèmes mais à exister médiatiquement. Manuel Valls veut être candidat en 2017 en lieu et place de François Hollande, et ne veut pas qu'Emmanuel Macron puisse lui ravir cette position de rechange.

Par | 2016-04-14T09:34:32+00:00 14 avril 2016|Communiqués|

Valls de nouveau en campagne contre le FN : la lutte contre Daesh n’aura duré que 2 semaines

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Secrétaire général du Front National Les propos de Manuel Valls ce matin sont d'une extrême gravité et témoignent de toute l'arrogance du parti socialiste envers les électeurs. Alors que la France vient d'être frappée par le terrorisme islamiste et que 130 personnes ont tragiquement perdu la vie, le Premier Ministre ne trouve rien d'autre à faire que de repartir en campagne contre le Front National. Plus scandaleux encore, ce dernier classe notre mouvement parmi les "trois grandes menaces" avec Daech et le dérèglement climatique.

Par | 2015-12-01T16:35:19+00:00 1 décembre 2015|Communiqués|

Rejet de la transmission par les services syriens de la liste des djihadistes français : Valls doit s’expliquer !

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire Valeurs actuelles, Bernard Squarcini, ancien patron de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) révèle que Manuel Valls aurait rejeté, il y a deux ans, une offre des services syriens proposant alors de communiquer la liste des djihadistes français engagés en Syrie. Ce refus serait profondément révélateur de l'attitude irresponsable du gouvernement socialiste, manifestement prêt à sacrifier la sécurité des Français sur l'autel de ses choix diplomatiques et géopolitiques pour le moins hasardeux.

Par | 2015-11-19T10:15:37+00:00 19 novembre 2015|Communiqués|

Valls déclare il faut assumer “l’UMPS” : la caste passe aux aveux !

Edito de Nicolas Bay (13.11.2015), Secrétaire Général du Front National La mascarade est en train de s'écrouler sous nos yeux : Manuel Valls est passé aux aveux en déclarant qu'il fallait "assumer l'UMPS" dans la perspective d'une alliance avec les candidats de l'ex-UMP lors des élections régionales et envisager une forme de coalition avec ce même parti pour empêcher Marine Le Pen d'accéder à la présidence de la République en 2017. Déjà, voici un an, souvenons-nous que le Premier ministre avait avancé l'idée d'une "maison commune des progressistes", de l'extrême gauche à l'UMP, face à la progression du sentiment patriotique dans l'esprit des Français et, en conséquence, du vote FN dans les urnes.

Par | 2015-11-13T19:02:09+00:00 13 novembre 2015|Tribunes libres|

Manuel Valls a un problème avec la démocratie !

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen Les propos tenus par Manuel Valls dans "Le Grand Rendez-vous" sont révélateurs de la panique du PS à quatre semaines des élections régionales. Ils témoignent aussi de la poursuite d'une dérive sectaire extrêmement inquiétante pour notre démocratie. Martelant qu'il faudra "tout faire" pour éviter que des régions soient présidées par des élus du Front National, bafouant au passage la liberté de choix de millions de citoyens, le Premier ministre semble avoir perdu toute notion du devoir qui incombe à sa fonction.

Par | 2015-11-09T09:45:17+00:00 9 novembre 2015|Communiqués|

Monsieur Valls, quittez l’invective et la menace, acceptez le débat que je vous propose aujourd’hui pour les régionales !

Communiqué de presse de Marine Le Pen Le Premier ministre a tenu des propos remarqués concernant le Front National : « Il est hors de question de laisser le FN gagner une région. Donc tout devra être fait pour l’empêcher ». Ces paroles ne sont d’abord pas démocratiques. Car, si le peuple décide de faire gagner une région au FN, la démocratie impose de respecter son choix et M. Valls n’est pas le peuple. Ces paroles sont par ailleurs ambiguës. De quel type d’action anti-FN M.Valls parle-t-il ? Lui qui a déjà appelé à « stigmatiser » le Front National, envisage-t-il la voie de la violence, par l’action des milices d’extrême gauche par exemple, ou de nouvelles persécutions judiciaires avant les élections, par l’entremise de Mme Taubira ?

Par | 2015-11-04T11:58:43+00:00 29 octobre 2015|Communiqués|

Annonces de M. Valls pour la banlieue : le racolage électoral jusqu’à la nausée !

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen Lors de son déplacement en banlieue hier, accompagné d'une quinzaine de ses ministres dans les rues désertes des Mureaux, Manuel Valls s'est livré à un exercice de communication destiné à récupérer quelques voix à l'approche des élections régionales. La volonté de mettre en place un système de tests sur l’existence de discriminations dans les recrutements de la fonction publique relève ainsi du pur racolage électoral. Depuis 30 ans, les uns et les autres répètent que le chômage qui frappe les banlieues serait dû à de prétendues discriminations.

Par | 2015-10-27T10:26:53+00:00 27 octobre 2015|Communiqués|

Manuel Valls obsédé par le Front National et désintéressé des problèmes des Français !

Edito de Nicolas Bay (25.09.2015), Secrétaire Général du Front National Totalement dépassé par la crise économique comme il l’est par la crise migratoire, cela n'a pas empêché Manuel Valls de se livrer hier sur France 2 à un véritable exercice d'autosatisfaction. Le Premier ministre a en effet déclaré qu'il ne changera pas d'un iota sa politique, ne faisant ainsi qu’assumer davantage le cap pris par la France depuis 10 ans maintenant sous l’égide de l’UMPS et qui la mène à la ruine. Face à la casse sociale, le chômage massif, une misère sociale qui s'étend, le mot d'ordre du PS c'est de persévérer dans la voie de l'échec : celle de l’ultralibéralisme, de la fuite en avant dans le saccage de la protection sociale, du modèle français, dans la soumission à une Union européenne qui s'assied sur les intérêts vitaux des nations.

Par | 2015-09-25T18:26:08+00:00 25 septembre 2015|Tribunes libres|

Crise des migrants : Manuel Valls confirme l’impuissance et les mensonges de l’Etat

Communiqué de presse de Louis Aliot, Vice-président du Front National Invité de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2 hier soir, Manuel Valls s'est longuement exprimé sur la crise migratoire. A cette occasion, le Premier ministre a réitéré ses mensonges, visant à masquer la gravité du phénomène. Malgré les questions insistantes du journaliste, M. Valls s'est entêté à répéter que notre pays n'accueillerai "que" 30.000 personnes (dans le cadre du plan européen de répartition de 160.000 migrants). Or, cette première vague de 160.000 ne concerne qu'une petite partie du problème : des centaines de milliers d'autres clandestins sont d'ores et déjà entrés dans l'espace Schengen et des millions d'autres envisagent de faire le voyage.

Par | 2015-09-25T08:38:05+00:00 25 septembre 2015|Communiqués|

Plan Valls pour les TPE et PME : le « rustine business act »

Communiqué de presse du Collectif Audace Jeunes Actifs Patriotes La situation des petites et moyennes entreprises françaises est préoccupante et Manuel Valls qui l’a bien compris, cherche à lancer un grand plan (de communication ?) à destination des patrons pour les inciter à embaucher. Car le plan Valls est tout sauf un Small business act à la française destiné à provoquer un choc de simplification, mais plutôt un catalogue de rustines qui multipliera les effets d’aubaine et n’aura aucun impact à long terme sur l’emploi.

Par | 2015-06-17T12:02:43+00:00 17 juin 2015|Communiqués|